portrait-jerome-wlassowJérôme Wlassow a fait de la passion pour le bois son métier

 

En s’exerçant à l’ébénisterie dans un atelier associatif, l’artisan a eu le coup de cœur pour cette discipline et a choisi d’en faire son métier. Dans son atelier grenoblois, il fabrique du mobilier et s’adonne à sa passion de la coffreterie.

 

Une réorientation professionnelle

 

C’est à la périphérie de Grenoble que se trouve le repaire de ce jeune artisan installé depuis trois ans. Séduit depuis toujours par le bois, Jérôme Wlassow a pourtant suivi des études scientifiques et débuté sa carrière dans ce domaine avant de se lancer le défi d’une réorientation professionnelle. La pratique de l’ébénisterie dans un atelier associatif a provoqué le déclic. Comme une évidence, il décide donc de suivre une formation pour apprendre le métier par le biais du Greta. L’année suivante, son rêve devient réalité et il s’installe à son compte. « Lorsque j’ai commencé, j’ai préféré garder une activité salariée pour gagner ma vie. Aujourd’hui, je peux me consacrer entièrement au travail du bois. »

 

« Varier les nuances et les essences »

 

Animé par la création et le rapport à la matière, Jérôme Wlassow travaille principalement du bois massif local (noyer, frêne, merisier, chêne…) pour réaliser du mobilier. Tables basses ou de salon, consoles, tabourets, bibliothèques et autre mobilier ont ainsi pris forme dans son atelier qu’il partage avec d’autres professionnels du bois et deux illustrateurs.

« Je fais plusieurs propositions à mes clients, puis on affine ensuite ensemble », détaille le maître du bois, qui aime jouer avec les incrustations et varier les nuances de couleurs en mélangeant les essences.

 

 

Réunir les disciplines

 

Grâce à sa technique aussi affûtée que ses outils, il a remporté le trophée Osez l’artisanat, organisé par l’Union nationale de l’artisanat des métiers de l’ameublement, dans la catégorie réalisation de groupe. Une belle récompense pour une première participation. Sa table basse pyrogravée par l’artiste Mayoreck, qui travaille à ses côtés, fait immanquablement partie de ses créations favorites. Ce petit bijou a demandé quatre jours de travail sur le bois et le double pour l’orner d’une magnifique illustration. « Je suis très heureux que l’objet récompensé allie deux disciplines », confie l’artisan qui envisage de renouveler l’expérience de l’ébénisterie alliée à la pyrogravure.

 

L’art de la coffreterie

 

L’ébéniste travaille sur commande, principalement pour des particuliers mais également pour quelques professionnels tels que des herboristes. Son autre spécialité ? La conception d’objets décoratifs ou pratiques comme de la coffreterie. « J’ai développé une gamme de coffrets de rangement pour les huiles essentielles. J’apprécie particulièrement concevoir ces produits car ce sont rarement des commandes mais bel et bien de la création, de A à Z », indique Jérôme Wlassow, dont le souhait est de se concentrer à l’avenir sur la réalisation de ce type d’objets.

 

 

Vous pouvez retrouver l’actualité de Jérôme Wlassow sur sa page Facebook ou sur son site web.

Retrouvez également toutes les créations présentées dans cet article sur sa fiche artisan Osez.